Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Déclarations Pac : un accompagnement à distance précieux pour les exploitants

Déclarations Pac : un accompagnement à distance précieux pour les exploitants

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Pendant la période de confinement, les agriculteurs ont pu bénéficier d’un accompagnement personnalisé avec l’appui d’un conseiller spécialisé pour remplir leur dossier de déclaration Pac. Explications de Thomas Niogret, conseiller à la Chambre d’agriculture.

Comment s’est déroulé cet accompagnement à distance ?

Cinq conseillers de la Chambre d’agriculture ont assuré cet accompagnement des agriculteurs pour leurs déclarations. Déjà, avant le confinement, avait été mise en place une plate-forme de prise de rendez-vous en ligne. Puis pendant le confinement les déclarations ont pu être réalisées à distance grâce à un système de partage d’écran. Le temps de traitement d’un dossier est très variable ; cela peut être très rapide, en cinq minutes, jusqu’à trois heures, pour finaliser la déclaration.


Quels bénéfices les agriculteurs ont-ils pu retirer de cette formule ?

Les avantages de faire appel à la Chambre d’agriculture pour remplir sa déclaration Pac sont nombreux : les conseillers ont une bonne connaissance des aides et du logiciel en lui-même. Par exemple lorsqu’il s’agit de redessiner une parcelle, ou lorsque le logiciel bloque nous savons identifier le problème et apporter une réponse immédiate. Certains peuvent également gagner du temps en préparant leur déclaration en amont sur le logiciel Mes p@rcelles. Au final c’est plus de souplesse et un gain précieux de temps.


Combien de dossiers ont été suivis à distance et quel est le retour des agriculteurs accompagnés ?

Nous avons traité cette année 75 dossiers, dont quelques rendez-vous en présentiel dès la fin du confinement en mai. Le nombre d’accompagnés reste stable. Certains avaient un peu d’appréhension au début sur le fait de travailler à distance, mais au final tous se sont dit satisfaits. Avec le confinement, les gens ont pris l’habitude de ces outils. Beaucoup m’ont dit qu’ils aimeraient continuer sur ce principe à l’avenir. L’expérience est donc à reconduire car cela a notamment évité des déplacements inutiles en cas de problème informatique. Une souplesse très appréciée.

Publications