Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Dombes : De nouvelles pratiques agricoles expérimentées

Dombes : De nouvelles pratiques agricoles expérimentées

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

En Dombes, un partenariat au bénéfice des agriculteurs : des expérimentations agronomiques pour s’adapter au réchauffement climatique, et préserver la qualité de l’eau et la biodiversité.

La Chambre d’agriculture de l’Ain (CA01) et la Communauté de communes de la Dombes (CC Dombes) se sont engagées dans un partenariat en faveur de l’agriculture du territoire de la Dombes sur la période 2019-2022. Les deux principaux axes de travail sont l’adaptation des exploitations agricoles au réchauffement climatique et l’amélioration de la qualité de l’eau. Le jeudi 10 juin après-midi, les élus des deux structures, des agriculteurs et des techniciens se sont retrouvés pour une présentation et un échange sur les projets en cours.

Côté élus de la CC Dombes, étaient présents : Ludovic Loreau (vice-président délégué aux questions de l’eau et du réchauffement climatique), Audrey Chevalier (délégué au programme alimentaire inter-territorial – PAIT). Jean-François Thomasson (président du comité de territoire et membre du bureau de la CA01) et Norbert Jaravel (vice-président de la CA01) représentaient la CA01. Les techniciens de la CA01, Flora Ogeron et Jérémy Nesme (conseillers agronomie-environnement), ont exposé leurs travaux devant quelques-uns des agriculteurs impliqués : Cyrille Rimaud, Jean-Gabriel Fauvet-Messat, et Gérard Sublet (chef d’exploitation du lycée de Cibeins).

La visite a débuté sur le site expérimental de Valeins. La CC Dombes possède une parcelle de 6,7 ha qui borde l’étang Prêle et sur lequel elle souhaite accompagner les agriculteurs vers la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires et l’adaptation au réchauffement climatique. La recherche de solution doit se baser sur l'expérience des agriculteurs et des dynamiques collectives. Et il y a un enjeu sociétal de reconnexion des attentes et des craintes de la population avec les agriculteurs, en favorisant des échanges constructifs. Cette zone de test peut servir de passerelle.

La parcelle est mise à la disposition d’un groupe de six agriculteurs pour une durée de 6 ans (ils ne prennent donc pas les risques sur leur propre exploitation). Trois agriculteurs sont en agriculture biologique et les trois autres sont en conventionnel. En concertation avec les agriculteurs, Flora Ogeron a élaboré un protocole expérimental qui permettra de tester 6 couverts culturaux en rotation sur six placettes pendant ces six années (cameline/lentille, maïs, soja/tournesol, blé, colza, sorgho, …). Rotation, couverture du sol et travail du sol permettront de réduire la consommation des produits phytosanitaire. Et les associations de cultures d’intérêt sur une même parcelle ont pour objectif d’obtenir de bons rendements quelques soient les conditions pluviométriques (excès ou manques d’eau).

En concertations avec le groupe d’agriculteurs, la CA01 et la CC Dombes ont collaboré pour constituer et déposer une demande de reconnaissance en « groupe 30 000 » (en attente de réponse). Il s’agit d’une reconnaissance attribuée par l’Etat et qui permet d’obtenir des moyens pour animer un « collectif constitué d’agriculteurs qui se regroupent pour mettre en place des systèmes et des techniques économes en produits phytopharmaceutiques, systèmes et techniques déjà testés et éprouvés par leréseau DEPHY ou par d’autres acteurs ».

Au-delà des tests des pratiques et des cultures, la CC Dombes envisage de valoriser les productions de la plateforme dans son PAIT.

Enfin, le groupe de Valeins travaille en partenariat et en synergie avec les autres groupes expérimentaux (les 11 groupes Ecophyto 01, l’association Avenir Dombes Sol  - ADS…). Si vous êtes agriculteurs du territoire et que vous êtes intéressées, n’hésitez pas à vous faire connaître !

Guidée par Jérémy Nesme, la visite s’est poursuivie par la parcelle de M. Millard, GAEC de la Grande Borne, à Saint-Trivier-sur-Moignans, afin de présenter le travail réalisé avec un groupe de cinq autres agriculteurs sur le sol et l’agronomie.

Comparés à d’autres agriculteurs déjà impliqués depuis longtemps sur ces sujets (comme ceux d’ADS par exemple), ces cinq agriculteurs peuvent être considérés comme des « néophytes ».

Les thèmes de travail retenues par le groupe sont : les couverts végétaux (érosion, matière organique, azote, structuration du sol, approche économique), la connaissance du sol, la rotation des cultures (déjà pratiquée, pas toujours simple de diversifier) et la gestion de l’eau (résilience à la parcelle).

Outre des échanges collectifs et un accompagnement individuel, le plan d’animation 2021 de la CA01 prévoit : une journée technique SOL : « Je caractérise mon sol en Dombes »  (réalisée le 23 mars 2021, cinq agriculteurs présents), une ½ journée couverts végétaux (fin septembre sur les exploitations pilotes) et une ½ journée couverts végétaux (novembre/décembre sur une exploitation d’ADS).

Le collectif a vocation à établir des passerelles avec le groupe Valeins (voir ci-dessus) et avec l’association ADS car ses membres possèdent une grande expérience sur les couverts végétaux et les techniques d’agriculture de conservation des sols. Le collectif a notamment été invité à l’assemblée générale d’ADS le 3/06/2021.

A l’occasion de la visite sur la parcelle de M.Millard un « test bêche » a été réalisé pour faire comprendre le fonctionnement du sol et parler des pratiques permettant d’en augmenter la résilience. Une comparaison a été réalisée entre un système « dégradé » et un système en agriculture de conservation des sols. Là  encore, n’hésitez pas à contacter le technicien pour en savoir plus.

 


Contacts :

Flora Ogeron : 06 66 98 69 27 - flora.ogeron@remove-this.ain.chambagri.fr

Jérémy Nesme : 07 85 80 54 24 - jeremy.nesme@remove-this.ain.chambagri.fr