Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Maintien des marchés : la Chambre d’agriculture au côté des maires

Maintien des marchés : la Chambre d’agriculture au côté des maires

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Suite à l’annonce de la fermeture de certains marchés pendant le confinement, la Chambre d’agriculture a travaillé avec les élus locaux afin de faciliter la réouverture et la mise en place des modalités organisationnelles. Marc Péchoux, maire de Trévoux se félicite d’avoir pu maintenir son marché sans pénaliser les producteurs locaux.

A Trévoux, chaque samedi matin, la population retrouve avec plaisir les producteurs locaux présents sur le marché. Si le maire, Marc Péchoux avoue "n’avoir jamais eu d’instructions de la préfecture pour une fermeture effective de celui-ci sauf à mettre en place un protocole sanitaire très rigoureux", sa priorité aura été de le maintenir coûte que coûte dans les meilleures conditions.

Pour deux raisons, explique-t-il : "Ne pas pénaliser les producteurs locaux et que les habitants, qui sont très attachés à leur marché puissent continuer à trouver des produits de qualité locaux pendant toute la période de confinement : pain bio, fromages, légumes, viandes, charcuterie, miel, vins… ".

Pour ce faire, la commune a mis en place un protocole très strict : port du masque, gel hydroalcoolique à l’entrée et à la sortie du marché, protection en plexiglass pour les commerçants, respect des distances, organisation de files d’attentes… "La population nous a beaucoup remerciés d’avoir tout fait pour maintenir le marché car c’est un lieu d’approvisionnement, mais aussi de rencontre. Au début de la crise sanitaire, j’ai appelé le Président de la Chambre d’agriculture, Michel Joux, qui m’avait fait part de son inquiétude pour les producteurs. Au départ nous étions quasiment le seul marché ouvert dans le tout le secteur, donc les producteurs se sont pliés de bonne grâce aux contraintes", ajoute le maire.

Pendant la deuxième période de confinement cet automne, c’est un protocole "un peu allégé" qui a été mis en place, tout en veillant à assurer la sécurité de tous. Au final, le maire se dit satisfait : "Pendant le confinement, certains sont venus sur le marché de manière provisoire et l’un des effets bénéfiques c’est qu’ils lui sont restés fidèles et reviennent. Cela fonctionne très bien ".

Dans ce contexte inédit, la Chambre d’agriculture a déployé plusieurs outils en lien avec les collectivités. "Nous avons adressé un courrier à tous les maires de communes organisatrices de marchés. Ce qui a permis de maintenir et/ou réactiver un certain nombre d’entre eux assez rapidement. L’Ain totalise 108 tenues de marchés pour 93 communes organisant au minimum un marché par semaine. Pour mémoire, 36 marchés avaient obtenu leur dérogation et donc ré-ouverts au 31 mars, 42 mi-avril", souligne Guillaume Petit, conseiller circuits courts, référent points de vente collectifs à la Chambre d’agriculture de l’Ain. "Des initiatives de regroupement de l’offre ont également vu le jour ; des producteurs qui ont par exemple invité d’autres collègues chez eux pour faire un mini marché ; mise en place d’une carte interactive de localisation "producteurs de l’Ain" ; groupe Facebook pour les professionnels, etc."

Publications