Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Un collectif TCS spécialement créé pour les agriculteurs néophytes

Un collectif TCS spécialement créé pour les agriculteurs néophytes

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La quinzaine d’agriculteurs de l’association Avenir Dombes Sol travaillent collectivement sur le développement des techniques culturales simplifiées (TCS). En parallèle a été créé un groupe dédié aux agriculteurs néophytes en la matière. Entretien avec Jérémy Nesme, animateur ADS et animateur ddes deux collectifs.

Quelles ont été les motivations pour créer un deuxième groupe sur le sujet des techniques culturales simplifiées ?
Jérémy Nesme : « ADS, groupe créé 2011, a sollicité la Chambre d’agriculture pour un appui technique. Il a pris la forme associative en 2017. Lors d’un séminaire agricole, co-organisé par la Chambre d’agriculture et la Communauté de communes de la Dombes en mars 2020, en présence d’agriculteurs, il est ressorti que face aux membres aguerris d’ADS, il y avait un besoin d’accompagner des néophytes, et ce sans pour autant ralentir la dynamique de ses membres. D’où ce choix de créer un second groupe. »


Quel rôle la Communauté de communes de la Dombes a-t-elle jouée ?
J.R. : « La cCommunauté de communes et la Chambre d’agriculture ont inscrit ce projet dans leur convention de partenariat agricole (2019-2022). La CC Dombes a exprimé une volonté forte d’accompagner le développement de l’agriculture du territoire, qui se traduit notamment par un co-financement avec la Chambre d’agriculture. »


Quel a été celui de la Chambre d’agriculture ?
J.R. : « Le rôle de la Chambre d’agriculture est d’accompagner les agriculteurs sur le terrain, à la fois en collectif, mais aussi de manière individuelle, avec un suivi et un soutien à la clé. »


Combien d’agriculteurs se sont engagés ?
J.R. : « Quatre agriculteurs constituent à l’heure actuelle le noyau dur du groupe. Le but étant bien évidemment de l’étoffer à l’avenir. »


En quoi consiste votre travail d’animation ?
J.R. : « Le volet « animation » a commencé en 2021. Pour l’instant, une animation a eu lieu, au printemps dernier, sur la thématique des sols. Ces animations prennent tout leur sens pour progresser et faire bouger les lignes. Une deuxième animation est prévue fin septembre : une demi-journée sur la thématique des couverts végétaux. Ainsi qu’une troisième fin novembre sur la thématique du partage d’expériences par l’association ADS, prévue sur l’exploitation de l’un des membres de l’association. »


Quelles perspectives d’avenir pour ce groupe ?
J.R. : « Des animations à l’automne sur les couverts végétaux, fin septembre et mi-novembre. L’idée étant aussi, via ces journées, de faire grossir le groupe. Et d’avoir, dans l’idéal, de dix
à quinze exploitants en 2022, avec des personnes intéressées et participatives afin que l’on puisse faire bouger les lignes ; les faire réfléchir sur leurs pratiques et les accompagner efficacement
dans la recherche de solutions adaptées à leurs besoins. »

 

Interview de Patricia Flochon - AIN AGRICOLE

Publications