fileadmin/user_upload/Auvergne-Rhone-Alpes/111_Extr-Ain_img/Interface/logo-rss-chambres.jpg Flux RSS des actualités2886517fr_FRLes chambres d'agriculturesSat, 21 Jul 2018 07:42:48 +0200Sat, 21 Jul 2018 07:42:48 +0200TYPO3 EXT:newsnews-46599Thu, 21 Jun 2018 15:28:25 +0200Concours de cuisine amateur en duo avec un Chefhttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/concours-de-cuisine-amateur-en-duo-avec-un-chef-1/"Révélez votre talent de cuisinier en participant au concours de cuisine amateur Saveurs de l’Ain et participez à la finale le vendredi 9 novembre 2018 devant le public du Salon de la gastronomie !"Pour cette 2ème édition, les candidats mettront en avant lesproduits 100 % Bresseen proposant des recettes innovantes et créatives valorisant ce territoire, à base de poulet de Bresse A.O.P., crème de Bresse A.O.P., beurre de Bresse A.O.P., ...

Les candidats se présentent en duo : un amateur et un professionnel de la restauration ou des métiers de bouche. Le duo ainsi constitué peut présenter au choix : un plat principal, une entrée chaude ou une entrée froide. Les ingrédients principaux doivent être le poulet de Bresse et la crème de Bresse et/ou le beurre de Bresse. Pour les ingrédients secondaires, il est recommandé aux participants d’utiliser des produits de Bresse.

Les duos finalistes sélectionnés s’affronteront en finale le vendredi 9 novembre 2018 après-midi à Ainterexpo Bourg-en-Bresse dans le cadre du Salon de la gastronomie. Les dossiers de candidature seront jugés selon l’originalité et la faisabilité de la recette. Le jour de la finale, les candidats sélectionnés disposeront d’1h30 pour réaliser leur recette. Et pour départager les finalistes, le jury appréciera le respect du thème, la présentation de l’assiette ou du plat, le goût et l’originalité.

Dès à présent, les duos amateur/chef peuvent s’inscrire.Déposez vos candidatures par mail saveursdelain@remove-this.ain.chambagri.fr  avant le 30 septembre 2018.

Alors, si vous aimez la cuisine, la créativité, à vos casseroles !

Règlement et dossier de candidature sont téléchargeables ici.

Ce concours est organisé par Saveurs de l’Ain, en partenariat avec la Chambre d’agriculture, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, le Comité Interprofessionnel de la Volaille de Bresse et le Syndicat de Promotion de la Crème et du Beurre de Bresse.

http://www.saveursdelain.fr/

https://www.cma-ain.fr/

http://www.pouletdebresse.fr/

https://www.aoc-creme-beurre-bresse.fr/


Contact :
Frank MEUROU, Chargé de promotion Saveurs de l’Ain
04 74 45 56 52 / 06 85 16 21 44

]]>
news-44501Fri, 01 Jun 2018 16:51:17 +0200Participez au concours FERMIER d’OR 2018https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/participez-au-concours-fermier-dor-2018/Les inscriptions au concours de produits fermiers "Fermier d'or 2018" sont ouvertes. Les producteurs fermiers ont jusqu’au 30 juin 2018 pour s’inscrire. Vous êtes producteurs fermiers dans l’Ain ?
Vous souhaitez participer à un évènement régional qui met en valeur le meilleur de nos produits fermiers ?
Vous souhaitez voir évaluer vos produits par un jury de consommateurs et d’experts ?
Pourquoi concourir ?

Le concours Fermier d’Or permet avant tout aux producteurs de se situer par rapport à leurs collègues. Une lauréate explique : "Ce qui m’a motivé pour participer ? Avant tout parce qu’il s’agit d’un concours 100 % agricole. Cela m’intéressait de me confronter avec des professionnels qui font le même travail que moi, éleveur et transformateur !".

C’est aussi un puissant accélérateur de notoriété pour les produits primés, car les consommateurs sont très sensibles aux distinctions officielles.

Quoi de neuf en 2018 ?

Cette année, 27 catégories de produits différents sont ouvertes à tous les producteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes. Soit 11 de plus par rapport à 2017 !

S’ajoutent à cela 9 catégories, liées à un territoire de production déterminé, dont la Tome des Bauges et la rigotte de Condrieu, présents pour la première fois….et sans oublier, le Bleu d’Auvergne, le Cantal, le Salers, la Fourme d’Ambert, la Fourme fermière de Rochefort Montagne, le fromage aux artisons, et le Saint Nectaire.

Les jurés, des consommateurs encadrés par des experts des produits, se réuniront les 18, 19 et 20 septembre 2018 à Aubière.

Comment faire pour concourir ?

Toutes les informations et les dossiers d’inscription sont sur www.aura.chambres-agriculture.fr/fermier-d-or-2018


Contacts :
Céline Facundo 04 74 45 47 29
Alain Marty 04 73 28 78 46

]]>
news-43326Thu, 26 Apr 2018 00:00:00 +0200Pâturage disponible pour génisses sur la commune de Brenoz et Neyrolles https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/paturage-disponible-pour-genisses-sur-la-commune-de-brenoz-et-neyrolles/Un GAEC propose 20 à 25 places en pension pour des génisses laitières ou allaitantes sur les communes de Brenoz et Neyrolles. Le pâturage est disponible de juin à octobre 2018.

Les animaux disposeront de 15 ha de pâturage en début de saison et 15 hectares supplémentaires seront disponibles après la fenaison. L'eau de source est présente dans chaque parc.

La surveillance peut être assurée par le GAEC tous les deux jours si besoin. Le troupeau pris en pension ne sera pas en contact avec le troupeau des exploitants.

Pour plus d'informations et si cette annonce vous intéresse, vous pouvez contacter les éleveurs au 06.76.90.10.50.

Contact : Audrey ROY - 04 74 45 59 99 ou 07 86 47 80 30

]]>
news-41807Wed, 04 Apr 2018 13:40:00 +0200Places de pâturage disponibles sur la commune de Griègeshttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/places-de-paturage-disponibles-sur-la-commune-de-grieges/Un éleveur propose 50 places en pension disponibles pour des bovins de 18 à 20 mois sur la commune de Grièges.Le pâturage accueillant ces animaux fait 30 ha d'un seul tenant séparé en deux parcs, donc possibilité d'accueillir deux troupeaux d'animaux de début avril à fin octobre.

Pour plus d'informations et si cette annonce vous intéresse, vous pouvez contacter l'éleveur au 06.81.13.67.64.

Contact : Audrey ROY - 04 74 45 59 99 ou 07 86 47 80 30

]]>
news-41809Wed, 04 Apr 2018 13:38:06 +0200Pâturage disponible sur Samognathttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/paturage-disponible-sur-samognat/Un pâturage de 2,5 ha est disponible sur la commune de Samognat à partir du printemps 2018.Ce pré-humide est accessible en 4X4 et il convient pour des jeunes bovins à l'engraissement, desgénisses allaitantes, des ovins ou encore des caprins, des ânes et des chevaux.

La période de pâturage est à définir en fonction des besoins de l'exploitant et du site.

Pour plus d'informations et si l'annonce vous intéresse, vous pouvez contacter Benoit MARTIN du CEN au 06.38.52.81.98.

Contact : Audrey ROY - 04 74 45 59 99 ou 07 86 47 80 30

]]>
news-41808Wed, 04 Apr 2018 13:33:31 +0200Alpage collectif de "Sur Lyand" : des places sont disponibleshttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/alpage-collectif-de-sur-lyand-des-places-sont-disponibles/La SICA de Corbonod Anglefort qui gère l’alpage collectif de Sur Lyand propose des places en alpage pour des génisses de race laitière ou allaitante.Possibilité d'accueillir une trentaine de génisses maximum.

La saison d'alpage débute début juin et se termine fin septembre. L'alpage est gardé par un berger et il est divisé en plusieurs parcs. Des conditions sanitaires sont à respecter compte tenu du mélange des troupeaux. Chaque parc est équipé d'un parc de contention, d'un point d'eau et le berger apporte le sel.

Pour plus d'informations et si cette annonce vous intéresse, vous pouvez contacter Pierre Nanterme au 07.85.33.02.83 ou Claude Forrat au 06.87.05.54.37.

Contact : Audrey ROY - 04 74 45 59 99 ou 07 86 47 80 30

]]>
news-41762Tue, 03 Apr 2018 19:24:48 +0200Les effluents peu chargés, pourquoi s'en soucier ?https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-effluents-peu-charges-pourquoi-sen-soucier/Gérer vos effluents peu chargés différemment des lisiers permet d’éviter la construction de nouvelles fosses.Au cours des dernières décennies, la gestion des effluents d'élevage a pris une place importante dans les pratiques des éleveurs. Un agriculteur soucieux de la bonne conduite de son élevage doit faire face à une problématique de taille : la mise en place de volumes de stockage suffisant pour la récupération des effluents produits par son activité et l'épandage de ces derniers lors des périodes propices. Une exploitation produit une quantité non négligeable d'effluents. Leur nature varie en fonction de l'activité et des pratiques agricoles.

Parmi tous les types d'effluents possibles, il en existe certains qui peuvent être qualifiés d'Effluents Peu Chargés (EPC). Ces effluents se distinguent par leur caractère très liquide et faiblement polluant. Un EPC contient moins de 0,5 kg d'azote par m3. Ces produits ne sont pas rares sur les exploitations. Est considéré comme EPC: les eaux blanches (Salle de traite ou fromagerie à la ferme), les eaux vertes (quai et fosse de salle de traite), les eaux brunes (eaux pluviales ruisselant des aires d’exercice non couvertes) et les lixiviats de fumière non couvertes entre autre.

Comme il est d'usage de récupérer ces différents effluents, il est courant pour les élevages de les gérer de la même manière que les lisiers. Ainsi ces EPC sont ajoutés aux fosses à lisier et épandus à la tonne. Pourtant cette méthode, bien qu'elle soit facile à mettre en œuvre (solution de gestion unique), risque à terme de pénaliser l'exploitation. En effet les EPC représentent de gros volumes (souvent plus de 500 m3 par an) ne correspondant qu'à moins de 10% de l'azote totale produite sur la ferme[1]. C'est pourquoi il est intéressant de les gérer différemment que les lisiers. Un agriculteur possédant un ouvrage de traitement d'EPC pourra éviter la construction de nouvelles fosses à lisier ou de fosses de récupération des jus de fumières. Il pourra aussi maintenir des zones non-couvertes et verra la valeur fertilisante de ses lisiers augmenter car plus concentrés. La fertilisation sera plus efficace et nécessitera moins de voyages (plus de transport d'eau).

Ainsi un agriculteur possédant un ouvrage EPC choisi parmi les différents systèmes validés par l'IDELE fera des économies à moyen terme (réduction des investissements en bâtiment et des coûts d'épandages). Il pourra augmenter la taille de son troupeau sans avoir besoin de construire de nouvelles fosses (volumes libérés par les EPC) et ceci pour un coût de construction relativement faible car une part des EPC peut être auto-construit et ne demande que peu d'entretien.

 

Théophile Brochu - 04 74 45 56 60

 


[1]L'ensemble des données chiffrées de cet article proviennent des travaux réalisés par l'IDELE, les Chambres d'Agricultures et le Cemagref présentés dans l'ouvrage: "Les effluents peu chargés en élevage de ruminants, procédés de gestion et de traitements (Seconde édition revue et complétée)" de la collection Synthèse de l'IDELE, 2007.

]]>