fileadmin/user_upload/Auvergne-Rhone-Alpes/111_Extr-Ain_img/Interface/logo-rss-chambres.jpg Flux RSS des actualités2886517fr_FRLes chambres d'agricultureTue, 26 Mar 2019 00:49:26 +0100Tue, 26 Mar 2019 00:49:26 +0100TYPO3 EXT:newsnews-58999Mon, 25 Mar 2019 10:16:45 +0100La préservation des bandes enherbéehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-preservation-des-bandes-enherbee/Implantées en bordure de cours d’eau, en rupture de pente ou autour des parcelles pour éviter les transferts de produits phytosanitaires, les bandes enherbées, plus ou moins larges, sont des dispositifs agro-paysagers. Elles sont parfois "mal menées" par certains usagers.Écouter un extrait d'interview de Gérard Raphanel (EARL Raphanel à La Boisse) par la radio RCF Pays de l'Ain et un reportage de France3 à  Bressoles, avec le témoignage de Dominique Raccurt, à propos de la préservation des bandes enherbées. #DephyPlainedelAin

 

 

]]>
news-56689Fri, 22 Mar 2019 14:21:00 +0100PAC : Réservez votre rendez-voushttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-reservez-votre-rendez-vous/La campagne de déclaration PAC 2019 se déroulera du 1er avril au 15 mai 2019. Face à une complexité croissante des règles de la PAC, l'enjeu est de sécuriser votre déclaration.

Inscrivez-vous dès maintenant au 04 74 45 56 92 ou en ligne.

Anticipez votre prise de rendez-vous, afin d’éviter « l’encombrement » de fin de campagne !

 

Votre entreprise mérite :

• une déclaration PAC optimisée à votre situation

• la conformité réglementaire de la déclaration

• l’accompagnement attentif d’un conseiller compétent, informé régulièrement de l’évolution de la déclaration PAC

]]>
news-53847Thu, 21 Mar 2019 09:14:00 +0100Participez au concours des couverts végétaux FOURRAGERS / METEILShttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/participez-au-concours-des-couverts-vegetaux-fourragers-meteils/Il fait suite au concours des couverts végétaux agronomiques / CIPAN qui s'est clôturé par la remise des prix vendredi 15 mars, lors de la journée agro-fourrages (organisée par ACSEL conseil élevage). Vous trouverez le dossier de candidature ci-joint.
Date limite du dépot du dossier :
5 avril 2019 sur notre boite mail territoires@remove-this.ain.chambagri.fr
 

 

Dossier de candidature constitué de :
  • Feuille de renseignements de l'itinéraire technique
  • 4 photos :
    •  vue d’ensemble de la parcelle (vue «cabine tracteur »),
    • photo détaillée du dessus,
    • photo détaillée du dessous (étage inférieur du couvert),
    • Photo permettant d’estimer sa hauteur (objet de référence, par ex une bêche).

 


Contact : Laurence Garnier - 06 81 71 97 02

]]>
news-58718Mon, 18 Mar 2019 16:55:00 +0100Former un apprenti : une solution gagnant-gagnanthttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/former-un-apprenti-une-solution-gagnant-gagnant/Dans l’Ain, plus de 200 exploitants sont déjà engagés dans la démarche. En embauchant un apprenti vous pourrez être aidé et former l’entrée un futur actif. Explications de Gwladys Huctin, développeur apprentissage de l’Ain et du Rhône.Quelles sont vos missions au sein des chambres d’agriculture de l’Ain et du Rhône ?

"Cette mission de développeur apprentissage a été créée il y a deux ans avec le soutien financier de la Région. L’objectif est de promouvoir l’apprentissage auprès des filières agricoles : leur présenter le processus, la réglementation, l’engagement des exploitations lors de l’embauche d’un apprenti et les aides financières."

Comment cela se passe concrètement ?

"Si l’entreprise est partante, on formule une offre. Nous travaillons avec les centres de formation du secteur public et privé des deux départements. Lorsqu’il y a correspondance entre les critères de l’entreprise et du jeune, une mise en relation est effectuée, le but étant de
lier l’offre à la demande de la meilleure manière qui soit.
"


Un travail qui porte ses fruits ?

"Avec deux ans de recul, on s’aperçoit que certaines filières sont plus demandées que d’autres. Dans l’Ain, ce sont surtout les productions bovins lait, grandes cultures et élevages caprins. Dans le Rhône, les productions phare sont l’horticulture, le maraîchage et la viticulture.

En 2018, 36 nouveaux contrats ont été enregistrés suite à des mises en relations abouties, sur un total de 230. Ma deuxième mission est d’assurer la campagne d’enregistrement des contrats."


Quels sont les avantages pour l’exploitant agricole ?

"Trois points forts sont à souligner : c’est une aide physique quotidienne sur l’exploitation, cela permet de former un futur associé ou salarié en partageant son savoir-faire et ses compétences et cela permet de faciliter l’entrée d’un futur actif opérationnel dans le monde du travail.

La Chambre d’agriculture assure un accompagnement de A à Z. C’est un service gratuit (réglementation, estimation du coût et des aides, mise en relation et suivi), qui apporte une réelle plus-value à l’exploitant. Notre cible principale étant les entreprises qui n’ont jamais pris d’apprentis ou pas depuis plus de deux ans."

Interview réalisée par Patricia Flochon / Parution AIN AGRICOLE du 14 mars 2019


Pour tous renseignements, contacter Gwladys Huctin :
apprentissage@remove-this.ain.chambagri.fr - Tél : 04 74 45 47 54

]]>
news-58721Mon, 18 Mar 2019 16:54:00 +0100Apprentissage : Témoignage de Pascal Pelushttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/apprentissage-temoignage-de-pascal-pelus/Pascal Pelus, éleveur de volailles de Bresse et de chèvres à Saint-Genis-sur-Menthon forme une apprentie actuellement en première année de BTS productions animales au lycée des Sardières.

 

Parution AIN AGRICOLE du 14 mars 2019


Pour tous renseignements sur l'apprentissage, contacter Gwladys Huctin :
apprentissage@remove-this.ain.chambagri.fr - Tél : 04 74 45 47 54

]]>
news-57651Mon, 18 Mar 2019 16:53:00 +0100Un apprenti, pourquoi pas chez vous ?https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-apprenti-pourquoi-pas-chez-vous/En embauchant un(e) jeune en apprentissage, vous pourrez : • Etre aidé sur l’exploitation • Former un futur associé ou salarié en partageant vos savoir-faire et vos compétences • Faciliter l’entrée d’un futur actif opérationnel dans le monde du travail.Ce type d’embauche est une solution gagnant-gagnant pour l’employeur et l’apprenti(e). Elle permet de répondre aux besoins d’une entreprise et aux attentes des jeunes qui souhaitent se former, acquérir des compétences professionnelles et obtenir un diplôme ou titre certifié.

Plus de 200 exploitants sont déjà engagés dans cette démarche sur le département.Pourquoi pas vous ?

Nous sommes à votre disposition pour plus de renseignements et pour vous accompagner dans votre recherche d’apprenti(e)s. (Démarches gratuites)

NB : Vous pouvez bénéficier d’une aide financière sur toute la durée du contrat (sous conditions).


Contact : Gwladys HUCTIN, Développeur apprentissage Ain/Rhône

04 78 19 47 54 / 06 74 03 73 35 - apprentissage@remove-this.ain.chambagri.fr

]]>
news-58715Mon, 18 Mar 2019 15:02:00 +0100Les élus convoqués en session plénière le 21 marshttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-elus-convoques-en-session-pleniere-le-21-mars/Budgets, organisation de la nouvelle gouvernance et désignations sont au programme de la première session plénière pour les nouveaux élus.A l'ordre du jour :
  • Ouverture de la session plénière par le président Michel JOUX
  • Présentation, débat et approbation :
    • Du rapport de la Commission des finances par Gaëtan RICHARD
    • Du Compte financier pour l’exercice 2018 par A. FOREY, agent comptable et l’équipe de direction
  • Vote de la délibération sur l’approbation du compte financier 2018
  • Vote de la délibération sur les indemnités des élus
  • Vote des motions en fonction des propositions reçues avant le 18 mars à 9 h
  • Présentation du processus d’élaboration du projet de la nouvelle mandature : organisation de la gouvernance et projet stratégique
  • Désignations des membres associés
  • Désignations des membres des 3 comités de territoires, des comités d’orientation
  • Désignations des élus dans les diverses délégations départementales et régionales
  • Questions d’actualité et informations diverse
]]>
news-51765Fri, 15 Mar 2019 11:10:00 +0100Concours Général Agricole : Les médaillés 2019https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/concours-general-agricole-les-medailles-2019/De nombreux éleveurs et producteurs ont remporté une médaille au prestigieux Concours Général Agricole. Voici la liste des médaillés de l'Ain au Concours Général Agricole des Produits et des Vins 2019.]]>Ainnews-58377Fri, 08 Mar 2019 14:05:42 +0100Sécheresse 2018 : Ouverture de la déclaration en calamité agricolehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/secheresse-2018-ouverture-de-la-declaration-en-calamite-agricole/Le département de l'Ain a été reconnu en calamité lors du comité national de la gestion des risques en agriculture. La totalité du département est reconnu.Un courrier vous a été envoyé la semaine dernière par la DDT dans lequel se trouvent les informations nécessaires à la déclaration.
Il n'est pas possible de savoir en amont de la déclaration si votre exploitation est éligible. Nous vous conseillons de faire la déclaration dans tous les cas.

 

 

 

Le site télécalam est ouvert du 11 mars au 12 avril 2019.

La chambre d'agriculture peut vous accompagner pour réaliser votre déclaration au tarif de 42 € HT.  Renseignements au 04 74 45 56 92. 


Contact : Céline Mante - 04 74 45 56 92 - celine.mante@remove-this.ain.chambagri.fr

]]>
news-58266Fri, 08 Mar 2019 10:06:00 +0100Michel Joux débute un nouveau mandathttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/michel-joux-debute-un-nouveau-mandat/Michel Joux a été réélu ce mardi 5 mars 2019, président de la Chambre d'agriculture de l’Ain. Il avait pris la suite de Gilbert Limandas le 24 novembre 2017.C’est une assemblée renouvelée avec 16 nouveaux membres (47 % de l’effectif) qui a procédé au vote. C'est avec 27 voix, sur les 31 votants, qu'il est parvenu à obtenir son siège.

Lors de son discours d’investiture devant la Session, le nouveau Président a déclaré :
« Prolonger mon mandat est pour moi une grande fierté ! Cela implique une très lourde responsabilité dans mon engagement de responsable professionnel. Je souhaite réaliser cette mission avec sérénité et la partager avec le bureau exécutif. J’ai la conviction que notre agriculture a de l’avenir ! Nous allons le construire sur 2 piliers indissociables et complémentaires : le prix de nos produits et l’adaptation de nos exploitations en s’appuyant sur l’innovation. Le contexte de l’agriculture actuelle nous oblige à être sur tous les fronts : l’économie, la réglementation, l’environnement, la politique territoriale, la régionalisation. Pour relever ces défis, 5 axes de travail stratégiques sont actuellement mis en œuvre :
- Bien vivre en tant qu'agriculteur
- Améliorer la compétitivité et développer la capacité d’adaptation à la volatilité des marchés
- S’adapter aux évolutions climatiques
- Intégrer les enjeux environnementaux en préservant la rentabilité
- Répondre à la demande sociétale
Notre action pour cette nouvelle mandature 2019-2024 s’inscrira dans la continuité et sera ancrée autour de thématiques clefs : le renouvellement des générations, la mutation des exploitations, les aspects humains, le foncier, le développement de filières à valeur ajoutée, la valorisation de nos produits de qualité mais aussi la transition énergétique et le conseil agronomique.
»

Vous trouverez dans la pièce jointe plus de détail sur le nouveau bureau ainsi que sur les nominations à la présidence des comités de territoire.
]]>
news-58318Fri, 08 Mar 2019 10:02:00 +0100Le nouveau Bureau...https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-nouveau-bureau/Le 5 mars dernier, les nouveaux élus réunis en session d'installation, ont élu à bulletins secrets les membres du Bureau, constitué du Président et de 11 membres.]]>news-57565Tue, 19 Feb 2019 11:45:53 +0100Financement de la formation des porteurs de projet : Evolutions depuis le 1er janvier 2019https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/financement-de-la-formation-des-porteurs-de-projet-evolutions-depuis-le-1er-janvier-2019/Le financement de la formation des porteurs de projet à l’installation évolue à partir du 1er janvier 2019.Jusqu’au 31 décembre 2018, les porteurs de projet à l’installation agricole pouvaient bénéficier du fond de formation des agriculteurs, VIVEA, pour financer toutes les formations qu’ils réalisaient dans le cadre de leur projet d’installation, sous réserve d’une attestation d’engagement dans un parcours à l’installation délivrée par les Points Accueil Installation, avec un plafond de prise en charge de 2000 €/ an.

A partir du 1er janvier 2019, les porteurs de projet à l’installation agricole devront solliciter leur compte personnel de formation (CPF) ou leur fond de formation auquel ils ont cotisé dans leur activité professionnelle précédente, voire celui des demandeurs d’emploi, pour financer leurs formations courtes ou continues. VIVEA ne pourra intervenir que dans des situations bien précises (ex. pas d’autres fonds de financement possible, formations inscrites dans un Plan de Professionnalisation Personnalisé).


Service formation - 04 74 45 47 01

]]>
news-57054Thu, 14 Feb 2019 14:38:00 +0100Découvrez les élu(e)s de la nouvelle mandaturehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/decouvrez-les-elues-de-la-nouvelle-mandature/Le dépouillement a eu lieu le 6 février. Découvrez les élu(e)s de la Chambre d'agriculture de l'Ain par collèges et cliquez sur la carte interactive pour consulter les résultats de tous les départements.]]>news-43121Tue, 12 Feb 2019 15:09:00 +0100Pulvérisateur : Le banc de contrôle sera sur le département du 18 mars au 3 mai 2019. https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/pulverisateur-le-banc-de-controle-sera-sur-le-departement-du-18-mars-au-3-mai-2019/Prenez rendez-vous sans tarder auprès du CEDAA (Centre d’Expérimentation et de Démonstration Agricole de l’Ain). 

Pour rappel, la loi sur l'eau oblige depuis le 1er janvier 2009, les propriétaires de pulvérisateurs à faire contrôler périodiquement leurs appareils par centre d'inspection agréé.

 

 

Pour savoir qui est concerné en 2019 et comment et où réaliser le contrôle, cliquez ici.

 

 

Pour vous renseigner ou vous inscrire, contactez le CEDAA :

Yves BARDET - 06 85 16 22 13 - yves.bardet@remove-this.ain.chambagri.fr
ou Aziza CHIBI - 04.74.45.47.06 - aziza.chibi@remove-this.ain.chambagri.fr

 

]]>
news-57246Tue, 12 Feb 2019 14:00:00 +0100Contrôle pulvé : L'avis d'Yves Bardethttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/controle-pulve-lavis-dyves-bardet/Yves Bardet est conseiller environnement à la Chambre d’agriculture et spécialiste du contrôle des pulvérisateurs.Pourquoi faire contrôler son pulvérisateur ?

Je dirai qu’il y a au moins deux bonnes raisons de le faire.

Tout d’abord parce ce que c'est obligatoire depuis 2009. Il s'agit là de la mise en application de la Loi sur l'eau qui est contrôlée et sanctionnable. Tout propriétaire d'un appareil d'application de produits phytosanitaires (porté, trainé, automoteur...) doit le faire contrôler tous les 5 ans (date du diagnostic faisant foi) par un centre d'inspection agréé.

Ensuite pour une question de bon sens car un appareil défaillant, mal réglé, génère de la pollution et un surcoût pour l'exploitation.

Qui est habilité pour réaliser ces contrôles ?

Dans l’Ain, le CEDAA travaille avec l’ensemble des vendeurs d’agrofournitures et matériels du département afin de proposer aux agriculteurs des sessions de contrôles au plus près de leurs exploitations. Vous retrouvez l’ensemble des lieux de contrôle dans le tableau.

]]>
news-57009Wed, 06 Feb 2019 15:30:00 +0100Grippe équine : Vigilance renforcéehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/grippe-equine-vigilance-renforcee/Compte tenu des alertes grippe qui se multiplient en France depuis le 14 décembre dernier mais aussi en Belgique, Angleterre, Irlande et Allemagne, le RESPE renforce son appel à la vigilance vis-à-vis de la grippe équine.Bilan de la situation

Depuis le 14 décembre dernier, le RESPE comptabilise 10 foyers situés majoritairement dans le quart  Nord/ Est du territoire. A ce stade, seule la filière sport et loisir est concernée. Les structures touchées sont principalement des centres équestres, d’effectif plus ou moins important, alliant cours d’équitation, compétitions et /ou vente de chevaux. Des mesures sanitaires de restriction et interdiction de mouvements y ont été mises en place. Un lien épidémiologique avec la Belgique a pu être identifié pour 6 des 9 foyers, soit via le commerce de chevaux, soit par la participation à des concours sur le site de Moorsele.   

Symptômes et circulation du virus

Le suivi réalisé dans les premiers foyers a permis de montrer que le virus circulait dans tout l’effectif avec, mais aussi sans symptômes. Parmi les équidés malades (hyperthermie, toux, jetage), on compte des chevaux de tout âge, non vaccinés mais aussi vaccinés. Les chevaux vaccinés montrent cependant des symptômes moins marqués, une excrétion du virus moins longue et ils récupèrent plus rapidement.

Typage du virus et vaccination

Le virus isolé dans les différents foyers est le même. Le typage a révélé qu’il s’agissait d’une souche différente de celles circulant ces dernières années en France et dans le reste de l’Europe, apparentée à celle ayant causé l’épizootie de 2009. L’apparition de cette nouvelle souche, pourrait expliquer le fait que des chevaux correctement vaccinés, aient pu montrer des signes cliniques.

Si elle n’est pas efficace à 100 %, la vaccination n’est cependant pas à remettre en cause : au niveau individuel comme à l’échelle d’un effectif, elle reste une des principales mesures de lutte contre la maladie en limitant les symptômes et l’excrétion du virus.

Conduite à tenir pour les semaines à venir

En l’état actuel de la situation :

  • Des mouvements survenus dans ces différents foyers pendant la période d’incubation, notamment lors de concours et autres rassemblements,
  • Du pouvoir hautement contagieux de cette maladie et du caractère variant de la souche,
  • Du nombre de chevaux sans symptôme mais excréteurs de virus « au bout du nez »,
  • Dans un contexte de reprise des activités et manifestations équestres dans quelques semaines, mais également de la saison de reproduction,

Le RESPE renforce son appel à la vigilance, principalement auprès des cavaliers et propriétaires de chevaux, engagés dans des concours ou épreuves ces prochaines semaines ainsi que les organisateurs de concours et incite à la mise en place de mesures de précaution. Le quart Nord Est de la France est actuellement plus particulièrement concerné par cet appel, mais compte tenu des mouvements nombreux dans l’espèce équine et de la situation internationale, la vigilance doit s’appliquer à l’ensemble du territoire. Le RESPE rappelle aussi que la déclaration de toutes les suspicions sera essentielle à une maitrise rapide de la situation.


Informations pratiques :

RESPE - Réseau d’Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine

3 rue Nelson Mandela - 14280 Saint-Contest - 02 31 57 24 88 - contact@remove-this.respe.net

]]>
news-57012Wed, 06 Feb 2019 14:44:38 +0100Portrait de Maryline Jacon, conseillère d’entreprise et équinehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/portrait-de-maryline-jacon-conseillere-dentreprise-et-equine/Conseillère à la Chambre d'agriculture, Marilyne Jacon présente ses domaines d'intervention et les services apportés aux agriculteurs et éleveurs équins.Maryline Jacon, quelles sont vos missions ?

J'accompagne les porteurs de projet qui souhaitent étudier une installation équine dans l'Ain. Il y a différents types de projets : de l'écurie de pension à la ferme équestre en passant par l'élevage et le centre équestre.
Au niveau régional, je fais partie de l'équipe du réseau REFErences qui crée des références sur la filière équine en France et j'anime le Comité de Filière équin en partenariat avec le Conseil de la Filière Cheval Auvergne Rhône-Alpes.
Je propose depuis cette année des calculs de coûts de production d'1 heure d'équitation pour les centres équestres.

Vous proposez également des formations propres à la filière équine ?
Quel type de formations ? Comment s'inscrire ?

Les thèmes des formations sont choisis en fonction des demandes et des besoins des professionnels de la région. Ce sont, en général, des formations permettant d'améliorer les performances technico-économiques des structures c'est-à -dire en lien avec la production animale ou végétale. Ces dernières années, et afin de faire face à la concurrence, des formations sur le marketing et les outils de communication sont également proposées.

Les professionnels cherchent aussi à développer leurs connaissances scientifiques pour améliorer le bien-être animal pour non seulement pour améliorer les conditions de vie des animaux car cela influe sur leurs performances, mais aussi pour s'adapter aux attentes de leur clientèle et faire évoluer leurs pratiques.

L’ensemble de notre offre de formation est consultable en ligne sur www.ain.chambre-agriculture.fr rubrique formations. Pour des formations ne figurant pas au catalogue, les professionnels peuvent m’adresser leur demande.
Quels types d'autres services proposent la chambre d'agriculture aux professionnels de la filière équine ?

Nous avons beaucoup de demande pour des réalisations de bâtiments. Dans quelques jours, nous démarrons la campagne de déclarations PAC. Il ne faut pas tarder à prendre rendez-vous car nous sommes très sollicités !

Notre offre de services est large, aussi nous pouvons :

Il ne faut pas hésiter à me contacter !

 

Maryline Jacon

04 74 45 80 07

maryline.jacon@remove-this.ain.chambagri.fr

]]>
news-56909Tue, 05 Feb 2019 13:45:00 +0100CDD pour le Point Accueil Installation Transmissionhttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/cdd-pour-le-point-accueil-installation-transmission/Un poste de conseiller(e) est à pourvoir au sein de l’équipe Installation Transmission Emploi Formation du service Entreprises Conseil et Formations.Le(a) candidat(e) sera chargé(e):
  • D’accueillir les cédants au Point Accueil Transmission et de les informer sur les démarches à entreprendre pour la cessation d’activité et les orientations possibles pour leur succession
  • De travailler en lien étroit avec le Point Accueil Installation
  • D’accueillir les cédants et les porteurs de projetdans le cadre du Répertoire Départ Installation, de réaliser les mises en relation
  • De réaliser des diagnostics d’exploitation dans le cadre de la recherche de repreneurs
  • D’assurer la gestion administrative des aides pour la réalisation de prestation autour de la transmission
  • D’organiser et d’animer des journées d’informations collectives sur la transmission .

Voir les conditions d'emploi, le profil et les compétences

Le dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) est à adresser, de préférence par mail,avant le 1er mars 2019 à :
Monsieur le Directeur, Chambre d’agriculture de l’Ain
4 avenue du champ de foire BP 84
01003 BOURG EN BRESSE


Contact :

Christelle Perret -  Tel : 04.74.45.47.02 - Fax : 04.74.45.47.00 - Mail : christelle.perret@remove-this.ain.chambagri.fr

]]>
news-57579Fri, 01 Feb 2019 15:29:00 +0100Planète Appro : Vincent Pestre, horticulteur à Chevinay, témoignehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/planete-appro-vincent-pestre-horticulteur-a-chevinay-temoigne/Vincent Pestre est président du comité de pilotage de Planète appro. Il revient sur la notion de proximité. La proximité, une carte transversale à jouer

Plus que jamais, dans le monde agricole, la notion de proximité est prégnante. « Aujourd’hui, toutes les filières agricoles, grandes cultures, arboricole, maraîchère, élevage… sont concernées par cette proximité régionale. En Auvergne-Rhône-Alpes, nous avons la chance de pouvoir jouir d’un bassin de consommation énorme qui regroupe aux portes de nos exploitations plus de six millions de consommateurs », souligne Vincent Pestre, président du comité de pilotage de la deuxième édition de Planète appro.

En effet, que ce soit pour la production alimentaire ou encore d’énergies renouvelables, la proximité est un véritable atout. « Pour de nombreux agriculteurs, l’avenir passera par le développement de ces circuits de proximité. Si dans les années 80 – 90, la production, la transformation et les bassins de consommations ne se croisaient pas toujours, aujourd’hui, il y a davantage de transversalité dans les filières. Elle est même attendue par les consommateurs. Producteurs, transformateurs, intermédiaires… nos métiers, nos savoir-faire se complètent. Cette transversalité est facile à mettre en place car nous comptons un nombre important de producteurs bien sûrs, mais également de grossistes, de transformateurs…

Les collectivités ont aussi leur rôle à jouer. Chaque échelon a sa raison d’être, ses compétences propres que nous devons aujourd’hui mettre en musique. Et c’est bien là l’objectif de Planète appro : permettre à chaque maillon de se rencontrer en un seul lieu. Les agriculteurs, comme tous les membres de la filière, avons une carte à jouer que ce soit pour les circuits de commercialisation ou la production d’énergie. Ce Salon sera l’occasion de présenter les choses qui sont déjà faites et d’être prospectifs. Il sera un endroit de rencontres, où l’on échangera sur des choses concrètes ! », souligne l’arboriculteur de Chevinay qui ne nie pas pour autant le bien-fondé des circuits courts ou longs. « Il y a de la place pour chacun ! »

Marie-Cécile Seigle-Buyat

]]>
news-57577Fri, 01 Feb 2019 15:10:00 +0100Planète Appro... Le Salon des opportunitéshttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/planete-appro-le-salon-des-opportunites/Planète appro sera articulé autour de l’exposition commerciale, de rendez-vous Pro Appro, de conférences et d’ateliers. Sur 4600 m2, les visiteurs pourront trouver des réponses aux problématiques propres aux circuits de proximité, de l’amont à l’aval : matériels de transformation, de commercialisation, démarches innovantes, outils collectifs, démarches collectives, produits alimentaires, logistique, services. Ils trouveront également des réponses propres à la production d’énergie : installateurs, bureaux d’études, démonstrations, démarches innovantes, services…
Rendez-vous Pro Appro ou la conjugaison de l’offre et de la demande

Comme en 2017, des rencontres courtes entre agriculteurs (individuels ou en groupements), collectivités ou entreprises (restaurateurs, artisans, transformateurs, commerçants…) seront proposées. Ces dernières seront ouvertes à tout producteur et acheteur de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ateliers-conférences

Par ailleurs, un programme d’ateliers et de conférences sera proposé. L’objectif est d’établir des événements de formats courts afin de favoriser au maximum les partages d’expériences et d’idées. À la tribune, des  agriculteurs, des groupements d’agriculteurs, des experts, des entreprises ou encore des collectivités, d’ici ou d’ailleurs, feront découvrir ce qui fonctionne en matière de circuits alimentaires de proximité et de production agricole d’énergie.

]]>
news-56693Thu, 31 Jan 2019 10:44:41 +0100Déclaration PAC : pensez aussi à Mes P@rcelleshttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/declaration-pac-pensez-aussi-a-mes-prcelles/Le transfert de vos données du parcellaire de Mes p@rcelles à Télépac est compris dans votre abonnement.
  • Vous êtes abonné à Mes P@rcelles. Vous avez déjà saisi votre assolement ! Mes p@rcelles vous évite des saisies multiples et vous permet de gagner du temps. Contactez-nous pour le transfert de vos données du parcellaire de Mes p@rcelles à Télépac !
  • En plus du transfert de vos données, vous souhaitez bénéficier de l’expertise de nos conseillers pour réaliser une déclaration PAC sécurisée intégrant toute la réglementation. Prenez rendez-vous auprès de Thomas Canonier.
  • Vous avez fait un plan de fumure ou d’épandage sur Mes p@rcelles avec nos services en 2018, gagnez du temps en transférant facilement vos données vers télépac !
  •  

    Pour prendre rendez-vous :

    Thomas Canonier

    04 74 45 47 17

    En savoir plus sur Mes P@rcelles

    ]]>
    news-56691Thu, 31 Jan 2019 10:30:52 +0100Déclaration PAC : Les conseils de Béatrice Chazalhttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/declaration-pac-les-conseils-de-beatrice-chazal/Béatrice Chazal, conseillère d'entreprise à la Chambre d'agriculture, vous présente la démarche à suivre pour remplir votre déclaration PAC dans les meilleures conditions. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un conseiller pour vous accompagner.- Quand faut-il remplir mon dossier PAC ?

    La campagne de télédéclaration PAC ouvrira le 1er avril et se finira le 15 mai 2019. Mais vous pouvez dès à présent prendre rendez-vous ! Anticipez afin d’éviter l’encombrement de fin de campagne !

    - Remplir mon dossier PAC est de plus en plus compliqué avec des règles qui évoluent tout le temps, la Chambre d’agriculture peut-elle m’aider ?

    Oui, 5 conseillères accueillent individuellement chaque agriculteur pour réaliser ensemble leur télédéclaration. Comme ça, on est sûr de respecter la procédure et les délais. Le risque de perdre les aides est trop important, on n’a pas le droit à l’erreur. Les cas particuliers sont pris en compte.

    Les rendez-vous se déroulent sur l'un de nos 4 sites : Bourg en Bresse, Villars les Dombes, Belley, Chatillon en Michaille. Lors de ce rendez-vous, nous réalisons avec vous votre déclaration PAC : Mise à jour de l’assolement, déclaration des cultures, vérification des critères de verdissement, demande(s) d’aide(s) (Aides bovines laitières, aides bovines allaitantes, MAEC, Agriculture biologique, aides aux cultures, JA, ICHN), édition des documents officiels (formulaire(s) de demande(s) d’aide(s), accusé(s) de réception). Nos conseillères bénéficient d’une solide expérience.

    - Combien ça coûte ?

    Nous appliquons un forfait par dossier de 40 € HT puis la facturation se fait au temps passé à raison de 82 € HT/heure.

    - Comment dois-je faire ?

    Il suffit de nous appeler au 04 74 45 56 92 ou en cliquant ici dès maintenant pour prendre un rendez-vous sur le lieu de votre choix.

    Une confirmation de rendez-vous vous sera ensuite adressée avec les informations à préparer (code de connexion, assolement....) pour le bon déroulement de la télédéclaration.

     

    ]]>
    news-56426Thu, 24 Jan 2019 14:00:00 +0100Traite : les services présentés et assurés par Xavier Depeupièrehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/traite-les-services-presentes-et-assures-par-xavier-depeupiere/Xavier Depeupière est conseiller traite à la Chambre d’agriculture. Son travail : permettre aux éleveurs de disposer d’une installation de traite adaptée et fonctionnelle.Quels sont les services que vous proposez ?

    J’interviens sur le contrôle du matériel de traite avec les services : Certitraite, Optitraite, Net'Traite et Dépos'Traite. Je forme aussi les agents de concessions et j’en assure le suivi pour les 3 derniers contrôles cités.


    Quels en sont les intérêts ?

    Le matériel de traite fonctionne matin et soir toute l’année soit 1 000 à 1 500 heures par an. A ce rythme, il n'est pas étonnant de constater quelques dysfonctionnements qui sont autant de risques pour la santé des mamelles et la qualité du lait. Il est nécessaire de vérifier son bon fonctionnement régulièrement.

    • Optitraite, c’est la vérification annuelle des niveaux de vide, débits d'air, pulsation.... Un contrôle régulier est indispensable et permet de déceler les anomalies et d’y remédier rapidement. Une traite de mauvaise qualité peut entrainer des mammites cliniques et subcliniques.
    • Net'Traite, permet de s’assurer de l’efficacité du nettoyage de l’installation (température des solutions de lavage, turbulence, concentration de produit...).
    • Certitraite : je conseille vivement à l’éleveur de demander un Certitraite permettant de contrôler l’installation avant sa mise en service. Cela donne l’assurance d’avoir un outil de traite adapté, indispensable à la production d’un lait de qualité. C’est un contrôle indépendant, que je réalise, regroupant l'Optitraite, le Net'traite et le Dépos'Traite. Il est effectué après la mise en route d'une installation neuve, d’occasion ou rénovée pour s’assurer de la qualité du matériel et du montage de l’installation.
    • Dépos'Traite, consiste en une vérification du fonctionnement des décrochages automatiques. Un mauvais fonctionnement des déposes automatiques peut avoir des conséquences graves sur l’état sanitaire des mamelles. Selon les cas, il peut y avoir de la surtraite, des traites incomplètes ou des écarts importants entre les postes d’une installation.

    Sur quel secteur intervenez-vous ?

    J'interviens sur tout le département de l'Ain et de l'Isère à la demande. Je me déplace aussi à la demande de coopératives pour réaliser des Net'Traite chez leurs adhérents.

    Je suis beaucoup sur le terrain, aussi pour me joindre il ne faut pas hésiter à me contacter sur mon portable au 06 07 51 08 22 et à me laisser un message - xavier.depeupiere@ain.chambagri.fr


    ]]>
    news-56411Thu, 24 Jan 2019 11:51:00 +0100La nouvelle équipe APPEDhttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-nouvelle-equipe-apped-1/En 2019, l’équipe de l’association de Promotion du Poisson des Etangs de la Dombes évolue.L’Association de Promotion du Poisson des Etangs de la Dombes (APPED) regroupe les différents acteurs de la filière, afin de les fédérer et d’accompagner tout projet pouvant être utile au développement de la pisciculture en Dombes. Ils se sont fixés comme objectifs de préserver la valeur écologique et paysagère des étangs de la Dombes et de dynamiser la filière piscicole pour y parvenir.

     

     

     

    Depuis quelques jours, l’association accueille une nouvelle tête, dans les locaux de la Chambre d’agriculture, en remplacement de Nathalie Chuzeville. Il s’agit de Katy  Molière.

    Elle se présente :

    "Après avoir été chef de secteur et responsable Marketing - Communication à la laiterie de Bresse à Varennes Saint Sauveur (71) pendant 8 ans, puis chef de secteur chez Giraudet à Bourg en Bresse pendant 1 an et demi, j’intègre maintenant la Chambre d'agriculture, au sein du service filières et économie, en tant que chargée de mission pour la filière piscicole en Dombes.

    Localisée à l'antenne de Villars les Dombes, j’ai pour missions de :

    • Coordonner l'ensemble des actions du livre Blanc afin d'en garantir l'avancée.
    • D’expertiser et mettre en œuvre les stratégies de développement de la filière.
    • D’assurer la gestion et le suivi administratif et financier de l'association.
    • De garantir le conventionnement avec les adhérents, le montage et le suivi des dossiers de subventions.
    • De conforter les compétences de gestionnaires d'étangs, mettre en place les actions de professionnalisation des pisciculteurs.
    • De vérifier le bon respect du cahier des charges de la marque Poissons de Dombes par les acteurs de la filière.
    • D’organiser et participer aux principales actions de promotion de la marque "Poisson de Dombes"

    Je suis joignable au  04.74.45.47.14 ou par mail katy.moliere@remove-this.ain.chambagri.fr ou contactapped@remove-this.gmail.com"

     

    Le deuxième élément clef de l’équipe est Sylvain Bernard.

    Arrivé en février 2014, il est technicien piscicole. Il travaille au quotidien avec les pisciculteurs 

    • en apportant un appui technique individuel aux pisciculteurs et propriétaires ainsi qu’à l’innovation
    • en réalisant des diagnostics, des plans de gestion, des formations techniques, des expérimentations
    • en assurant le contrôle de la marque Poissons de Dombes : côté pisciculteurs et côté collecteurs
    • en animant 2 groupes techniques
    • en élaborant des références technico-économiques basées sur une analyse annuelle de plus de 200 registres d’étangs

    Il est joignable au 04 74 45 80 05


    Association de Promotion du Poisson des Etangs de la Dombes

    42 rue Lavéran, 01330 Villars les Dombes

    www.poissonsdedombes.fr

    ]]>
    news-56403Thu, 24 Jan 2019 11:01:24 +0100La Chambre d’agriculture, soutien historique de la filière piscicolehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-soutien-historique-de-la-filiere-piscicole/Investie dans la démarche depuis le milieu des années 1990, les objectifs de la Chambre d’agriculture sont de permettre aux pisciculteurs d’améliorer leur revenu piscicole et de conforter ainsi le système d’exploitation traditionnel des étangs.Il s’agit de soutenir les démarches collectives de valorisation de la production piscicole et de structuration de cette filière.

    Elle s’investit aussi dans les 2 Livres Blanc construits avec le Conseil départemental, la priorité étant de protéger l’écosystème des étangs.

    Il faut redonner envie à ceux qui ont abandonné la production, qui n’entretiennent plus leurs étangs afin de stopper l’appauvrissement de la biodiversité de la Dombes ! Pour cela, les activités autour de l’étang doivent demeurer économiquement attractives.

    C’est pourquoi, nous mettons un technicien à la disposition des pisciculteurs depuis plusieurs années.

     

    Association de Promotion du Poisson des Etangs de la Dombes

    42 rue Lavéran, 01330 Villars les Dombes

    www.poissonsdedombes.fr

    ]]>
    news-56404Thu, 24 Jan 2019 11:01:24 +0100Les chiffres clefs de la filière piscicolehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-chiffres-clefs-de-la-filiere-piscicole/La Dombes est la première région française productrice de poissons d’étangs.Avec environ 18 % de la surface nationale en étangs exploités, la Dombes produit 21 % de la production nationale.

    1 200 étangs

    11 200 hectares

    70 cm de profondeur en moyenne

    Entre 800 et 1200 tonnes de poissons dont 60 % de carpes.


    Association de Promotion du Poisson des Etangs de la Dombes

    42 rue Lavéran, 01330 Villars les Dombes

    www.poissonsdedombes.fr

    ]]>
    news-54701Mon, 14 Jan 2019 09:15:00 +0100Traite 2019 : 4 services complémentaires...https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/traite-2019-4-services-complementaires/...Pour vous assurer du FONCTIONNEMENT et de la CONFORMITÉ de votre installationLe bon fonctionnement du matériel de traite est une condition indispensable pour obtenir un lait de qualité et préserver la santé des animaux. La Chambre d’agriculture propose 4 services complémentaires :

     

     

     

     

    Certi’traite : Le contrôle de conformité des installations neuves, rénovées ou d’occasion.

    Quand une entreprise installe une salle de traite, elle est tenue de demander la réalisation du Certitraite permettant ainsi une vérification de la conformité de l’installation sur les règles de conception, de montage et de fonctionnement. La demande de contrôle est effectuée par l’installateur conventionné. Les contrôles sont réalisés dès la fin du montage, par un agent indépendant du service traite. Quand tout est conforme, l’installation bénéficie d’un certificat de conformité.

     

    Net’traite : Le contrôle du nettoyage des installations de traite

    Un contrôle des différents paramètres du nettoyage réalisé par le conseiller traite ou l’opérateur agréé : la concentration de lessive, la température de l’eau, la quantité d’eau, la turbulence, la durée du lavage.

    Tarif Chambres d’agriculture 01-38 : 83 € HT/heure

     

    Dépos’traite : Le contrôle des déposes automatiques

    Un diagnostic des différents paramètres de l’installation réalisé par le conseiller traite : Temporisation initiale, Seuil des déposes, Vide résiduel.

    Tarif Chambres d’agriculture 01-38 : 138 € + 14 € HT par poste

     
    Opti’traite : Le contrôle annuel du matériel

    Il est recommandé de faire vérifier son matériel de traite régulièrement. Ces contrôles des installations sont effectués par des entreprises agréées.

     

    Contactez les opérateurs agréés.

    En savoir plus :


    Contact :

    Xavier DEPEUPIERE
    Conseiller Traite Ain Isère
    04 74 45 56 88 / 06 07 51 08 22
    xavier.depeupiere@ain.chambagri.fr

    ]]>
    news-55779Fri, 11 Jan 2019 15:34:02 +0100Fertilisation : l'avis des conseillers agronomiehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/fertilisation-lavis-des-conseillers-agronomie/Quand apporter mes engrais ? Comment ? Sur quelles cultures ? Et à quelle dose ? Quelle est la réglementation ? Thomas Canonier apporte toutes les réponses à vos questions au 04 74 45 47 17. Les conseillers de la Chambre d’agriculture peuvent vous accompagner dans le mille-feuille que constitue la réglementation et assurer que vos enregistrements et prévisions d’apports sont conformes.Quelles sont les contraintes réglementaires du plan de fumure ?

    Pour faire simple, les exploitations qui ont des parcelles fertilisées se situant en zone vulnérable doivent réaliser un plan prévisionnel de fumure.
    L'objectif est de prévoir, pour toute parcelle en culture, combien j'apporte d'engrais, à quel moment et sous quelle forme. La méthode de calcul de la quantité d'azote à apporter doit être conforme à la réglementation.
    Les contraintes réglementaires sont nombreuses (période d'apport, quantité, fractionnement, analyses de sol, etc.) mais souvent de bon sens. L'analyse de sol par exemple est certes obligatoire, mais c'est un élément de diagnostic essentiel pour élaborer une stratégie de fertilisation.


    Quels types de conseils préconisez-vous aux agriculteurs ?

    Je pars toujours du contexte de l'exploitation (SAU, production, localisation des parcelles, éloignement), puis des pratiques de l’agriculteur (type d'effluents, type d'engrais, période d'apport).  

    A l’aide de l'outil Mes Parcelles, j'établis une quantité en éléments fertilisants nécessaires pour la croissance des cultures en fonction d'un objectif de rendement. C'est à ce moment là qu'intervient le conseil. Partant d'une dose en Azote, Phosphore et Potasse à apporter, j'essaie de valoriser les engrais organiques puis les engrais minéraux.


    En quoi, un « bon » plan de fumure peut s’avérer profitable pour les exploitations ?

    Un bon  plan de fumure, ce n'est pas juste un plan qui permet de répondre aux besoins en éléments fertilisants des cultures, selon le rendement que l'on se fixe, c'est un aussi moyen d'optimiser ses engrais organiques avec comme objectifs : de réduire ses coûts, de limiter l'impact sur l'environnement et d'améliorer mon quotidien en tant que chef d'exploitation.
    L'idéal est de prévoir la bonne dose avec le bon type d'engrais, au bon moment et le plus économiquement intéressant.


    En quoi le service de conseil de la Chambre diffère des autres ?

    Dans le contexte actuel, l’optimisation de la fertilisation est encore plus d’actualité. Les charges liées aux engrais pèsent lourdement sur le budget des  exploitations. En tant que Chambre consulaire, notre souhait est de proposer un conseil indépendant et en toute liberté pour l'agriculteur. Et c'est primordial !  Nous ne vendons pas d'engrais, nous n'avons pas d'intérêt commercial dans notre démarche de conseil. Les doses sont donc calculées au plus juste en toute transparence, sans enjeu mercantile ! Pourquoi s'entêter à fertiliser son blé pour un rendement à 80 quintaux si dans les faits, ce rendement n'est atteint qu'une fois tous les 5 ans. Les agriculteurs qui travaillent avec nous sont donc libres de choisir leurs produits et leurs fournisseurs !

    Par ailleurs, notre maîtrise de la réglementation nous permet de garantir le respect des normes en vigueur, un gage de sécurité pour les agriculteurs. Nous menons également des expérimentations et des analyses qui nous permettent une bonne connaissance des pratiques culturales et  des rotations à privilégier, ainsi qu'une bonne prise en compte de l'efficience des produits organiques afin de réduire la dépendance aux produits minéraux.

    Par ailleurs, la Chambre d'agriculture dispose également de compétences très diverses. Faire appel à nos services, c'est disposer d'un conseil en fertilisation, mais également un appui sur des thématiques plus larges: gestion des effluents, mise aux normes des bâtiments d'élevage, réduction des phytos, bâtiment, juridique, etc....

    Pour parler un peu de moi, je suis à la Chambre d'agriculture depuis maintenant 5 ans. D'une formation d'ingénieur en agriculture, je peux vous apporter un conseil ou un avis sur des thématiques larges : Fertilisation, Effluents d'élevage, Effluents Vinicoles.

    Je travaille en étroite collaboration avec mes collègues Audrey, Vanessa et Romain qui disposent de la même expertise.

     

    ]]>
    news-56988Thu, 10 Jan 2019 10:34:00 +0100Agriculture Bio : les rendez-vous à venir...https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/agriculture-bio-les-rendez-vous-a-venir/Des journées techniques et des formations sont prévues. A noter sur vos agendas. 

     

     

     
    Les journées techniques bio en projet pour 2019
    Différents thèmes ont déjà été retenus, et les journées sont en cours de préparation.

    Les lieux, dates et contenus vous seront précisés ultérieurement.

    Production d'oeufs bio :

    Journée avec visites d'élevages de poules pondeuses, zoom sur la conduite de l'élevage et sur la réglementation de la commercialisation, présentation de références technico-économiques.

    Grandes cultures :

    Tour de plaine, présentation d'essais fertilisation, zoom filières et désherbage mécanique.

    Production laitière :

    Réfléchir et engager sa conversion bio.

    D'autres sujets pourront venir enrichir ce programme.

    Les prochaines formations en médecines alternatives

    Je m'initie aux pratiques de médecines manuelles

    NOUVEAU - Je m'initie à l'usage de l'acupuncture en élevage


    Contact :
    Claire Baguet, référente agriculture biologique
    04 74 45 47 10 - claire.Baguet@remove-this.ain.chambagri.fr

    ]]>
    news-55673Thu, 10 Jan 2019 09:13:00 +0100Ain'Formation Orientationhttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/ainformation-orientation/Des clés pour réussir, du CAP à BAC +5, du 31 janvier au 2 février 2019, à Ainterexpo de Bourg-en-Bresse.Près de 450 professionnels et jeunes en formation seront présents pour renseigner les visiteurs attendus.

    Durant trois jours, démonstrations et échanges avec des professionnels, des jeunes en formation, des enseignants de centres de formations, d’écoles, de lycées, d’universités, d’IUT...permettront aux jeunes d’affiner leurs choix et de repartir avec des idées d’orientation.

    Sur l’espace CIO (Centres d’information et d’orientation), des conseillers d’orientation psychologues aideront les jeunes à trouver l’orientation qui correspond le mieux à leurs centres d’intérêt.


    Infos pratiques : Salon ouvert de 8 h 30 à 16 h 30 - Entrée gratuite

    Plus d’infos : www.ain.fr

    ]]>
    news-55469Wed, 02 Jan 2019 16:01:00 +0100Stage "En Dombes, concilier l’amélioration de l’habitat de reproduction des canards prairiaux avec les besoins fourragers des agriculteurs"https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/stage-en-dombes-concilier-lamelioration-de-lhabitat-de-reproduction-des-canards-prairiaux-avec-l/Le(a) stagiaire sera chargé(e) d'ajuster le protocole d’évaluation de l’efficacité de la mesure agro-environnemental et climatique (MAEC) «retour en herbe et retard de fauche», concernant à la fois l’attraction pour les canards nicheurs et l’intérêt fourrager (qualité/quantité).et de :
    • Mettre en œuvre l’évaluation de cette MAEC sur le terrain, en coordonnant les différents intervenants,
    • Traiter les données, avec une approche statistique

     

    Voir le profil, le niveau d'études, les compétences du stagiaire et les aspects pratiques

    Le dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) sont à adresser, avant le 15 janvier 2019 à :

    Gilles CAUVIN - Chambre d’agriculture de l’Ain  - Service Territoires - 42 rue Lavéran - 01330 Villars les Dombes


    Contact :

    Gilles CAUVIN - 04 74 45 67 27 et 06 63 35 05 66 - gilles.cauvin@remove-this.ain.chambagri.fr

     

    ]]>
    news-55468Wed, 02 Jan 2019 15:38:00 +0100Stage dans le domaine du pastoralismehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/stage-dans-le-domaine-du-pastoralisme/Le(a) stagiaire sera chargé(e) de réaliser une synthèse des expériences en travaux d’amélioration pastorale et d’apporter un appui à l’élaboration d’une base de données SIG « travaux ».
  • Construction de références basées sur la capitalisation d’expériences en travaux d’amélioration pastorale
  • Elaboration d’une base de données SIG
  • Voir le profil, le niveau d'études, les compétences du stagiaire et les aspects pratiques

     

    Le dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) sont à adresser, avant le 25 janvier 2019 à :

    Camille DOLINE -  Chambre d’Agriculture / SEMA - 300 rue Santos Dumont – ZA des Etournelles - 01200 CHATILLON EN MICHAILLE


    Contact :

    Camille DOLINE - 04 74 45 59 99 - camille.doline@remove-this.ain.chambagri.fr

     

    ]]>
    news-55114Tue, 18 Dec 2018 12:37:00 +0100Obtenir l’autorisation de prélèvements d’eauhttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/obtenir-lautorisation-de-prelevements-deau/Pour prélever temporairement de l’eau dans les cours d’eau du département, faites-vous connaître auprès de la Chambre d’agriculture.Par arrêté préfectoral en date du 5 décembre 2018, les agriculteurs qui souhaitent être autorisés à prélever temporairement de l’eau dans les cours d’eau du département de l’Ain, pour la campagne 2019 (hors Saône, Rhône et rivière d’Ain) à des fins d’irrigation devront faire connaître leur demande avant le 10 janvier 2019 auprès de Zoé JOANANY.

    En effet, la Chambre d’Agriculture de l’Ain est désignée comme mandataire afin de présenter de manière groupée, les demandes individuelles de prélèvements d’eaux superficielles à usage d’irrigation. Au-delà de la date du dépôt du dossier par la Chambre d’agriculture à la DDT, aucune demande complémentaire ne sera rajoutée.

    D’autre part, les demandes qui pourraient être formulées sur des cours d’eau structurellement déficitaires ne seront pas satisfaites.

    En pratique :

    • Les personnes ou les sociétés concernées qui n’auraient pas reçu le dossier à retourner doivent le demander à la Chambre d’agriculture au 04 81 51 00 59.
    • La demande doit être retournée avant le 10 janvier 2019
    • Une participation aux frais de cette procédure de 2,20 euros HT par hectare irrigable est demandée à chaque agriculteur.

    Contact : Zoé JOANANY

    Chambre d’Agriculture - 42 Rue Lavéran - 01330 VILLARS LES DOMBES

    04 81 51 00 59

    ]]>
    news-55177Tue, 18 Dec 2018 12:29:32 +0100Zoé Joanany, nouvelle conseillère hydrauliquehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/zoe-joanany-nouvelle-conseillere-hydraulique/Nouvellement arrivée à la Chambre d'agriculture, Zoé se présente et décrit sa mission.Vous venez d'intégrer la chambre d'agriculture de l'Ain, quelles sont vos différentes missions ?

    J’ai intégré le service Territoires de la Chambre d’agriculture de l’Ain en novembre en tant que conseillère hydraulique. Je suis diplômée d'un Master Sciences de l'Eau, parcours Eau et Agriculture suivi à l'Université de Montpellier.

    Mon poste, cofinancé par la Chambre d'Agriculture, l'ASIA (association syndicale d'irrigation) et l'ASHAA (association syndicale de drainage) porte sur l’irrigation et le drainage. Je vais notamment travailler sur l'émergence de projets d'irrigation collectifs, l'accompagnement de projets d'irrigation individuels, le suivi institutionnel de la problématique drainage, le suivi administratif de projets et l'appui à la résolution de problématiques hydrauliques.

    Comment peut-on vous contacter ?

    Je suis basée à Bourg en Bresse, avec des permanences à l'antenne de Villars les Dombes.

    Je suis joignable au  04 81 51 00 59 ou sur mon téléphone portable : 06 31 04 92 12

    ]]>
    news-55153Mon, 25 Mar 2019 14:35:00 +0100Pourquoi venir exposer à Planète Appro ?https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/pourquoi-venir-exposer-a-planete-appro/Planète Appro est le lieu où il faut être ! Une occasion unique pour exposer produits, savoir-faire, rencontrer des fournisseurs, clients…Un lieu d'échange stratégique

    Pour votre entreprise, Planète APPRO est le lieu stratégique d’échanges et de rencontres de l’ensemble de la filière agricole et de la production agricole locale.

    C’est une occasion unique pour exposer et démontrer vos produits et savoir-faire, rencontrer vos futurs fournisseurs, clients, prescripteurs et partenaires et tester vos nouveaux produits auprès des professionnels.

     

    > La rencontre de l’offre et de la demande de la production agricole

    Prenez part à un évènement unique au cœur de la profession et affirmez les savoir-faire et compétences de votre entreprise, atelier, marque…

    > Un rendez-vous économique

    Rencontrez de nouveaux acheteurs, initiez de nouvelles commandes, sensibilisez des prescripteurs, tissez et élargissez votre réseau d’affaires et de partenaires, envisagez des projets et confortez votre clientèle habituelle.

    > Un vecteur d’image

    Bénéficiez de la notoriété du salon et de son réseau pour renforcer votre image. Affirmez votre ambition d’appartenir à une économie locale, emprunte de valeurs.

    > La voix d’un secteur en mouvement

    Participez à des débats, des réflexions autour des enjeux et des mutations des modes de productions agricoles locales grâce à des moments d’échange (conférences, ateliers...).

    4 bonnes raisons de venir exposer

    • Valoriser vos savoir-faire
    • Présenter vos nouvelles gammes de produits
    • Comprendre les besoins
    • Rencontrer des acheteurs

    Des visiteurs experts et techniques !

    • Agriculteurs du bassin économique Rhône, Isère, Ain, Loire, Saône et Loire et agriculteurs de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes
    • Restaurateurs, épiciers, cavistes, professionnels de l’artisanat de bouche
    • Acheteurs de la grande distribution, de la restauration collective
    • Collectivités
    • Porteurs de projet

    Vous souhaitez exposer à planète Appro ?

    Rendez-vous sur www.planete-appro.fr pour télécharger le dossier d’inscription ou contactez Amélie au 04 78 19 61 40

     

    ]]>
    news-55067Mon, 17 Dec 2018 11:07:00 +0100Retours sur INNOV'ACTION 2018https://aura.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/retours-sur-innovaction-2018/A découvrir dans Terroirs Auvergne-Rhône-Alpes de décembre 2018 : une sélection des innovations présentées au cours des Portes Ouvertes INNOV'ACTION 2018 et notamment en page 9, une interview de Claire Baguet, référente agriculture biologique à la Chambre d’agriculture de l’Ain qui nous parle de ses missions et de l’évolution des attentes des agriculteurs.news-55005Fri, 14 Dec 2018 08:56:00 +0100Stage "Analyse technico-économique du groupe Dephy Plaine de l’Ain"https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/stage-analyse-technico-economique-du-groupe-dephy-plaine-de-lain/Le(a) stagiaire sera chargé(e) de réaliser une analyse technico-économique pluriannuelle sur les exploitations du réseau Dephy Plaine de l’Ain. Cette étude s’inscrira dans la définition d’un outil économique d’aide à la décision pour l’utilisation des produits phytosanitaires. 

     

     

    Le stage se déroulera en lien avec les 15 agriculteurs du groupe Dephy Plaine de l’Ain, majoritairement céréaliers irrigants.

     

     

     

     

     

     

    Le (la) stagiaire :

    • proposera une méthode d’analyse ;
    • collectera les données ;
    • réalisera le traitement de ces données à l’échelle individuelle et collective sur les années 2015 à 2018

    Voir le profil, le niveau d'études, les compétences du stagiaire et les aspects pratiques

     

    Le dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) sont à adresser, avant le 15 janvier 2019 à :

    Flora OGERON – Chambre d’agriculture de l’Ain - 4 Avenue du Champ de Foire - 01003 BOURG EN BRESSE CEDEX


    Contact :

    Flora Ogeron - Tél 04 74 45 56 70 - flora.ogeron@remove-this.ain.chambagri.fr

    ]]>
    news-54928Wed, 12 Dec 2018 11:16:54 +0100Filière Volailles de Bressehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/filiere-volailles-de-bresse/Seule AOC Volaille au monde et ce depuis 1957, la Volaille de Bresse dispose d’une renommée au sein de la gastronomie française sans conteste. La chambre d’agriculture s’engage, aux côtés du Comité Interprofessionnel de la Volaille de Bresse, afin de favoriser l’installation de nouveaux éleveurs et accompagner les éleveurs en place.

     

     

     

     

     

    Elle propose :

    • Pour les nouveaux éleveurs : des formations à l’installation et un suivi régulier
    • Pour les éleveurs en place : un accompagnement technicoéconomique de leur élevage

    Elle constitue également un ensemble de références technico-économiques afin de permettre à chaque élevage de se situer.


    Bénédicte Monceret - 06.99.63.87.48

    ]]>
    news-54920Wed, 12 Dec 2018 09:56:30 +0100Zone Vulnérable : Anticipez vos apports d’engrais !https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/zone-vulnerable-anticipez-vos-apports-dengrais/Le plan de fumure prévisionnel est obligatoire pour toute exploitation qui a des parcelles en Zone Vulnérable. Nous pouvons vous accompagner dans sa réalisation.La pause hivernale est propice à enregistrer vos interventions culturales et réfléchir à vos apports d’engrais sur vos parcelles.
    Les conseillers de la Chambre d’agriculture peuvent vous accompagner dans le mille-feuille que constitue la réglementation et assurer que vos enregistrements et prévisions d’apports sont conformes.
    Quand apporter vos engrais ? Comment ? Sur quelles cultures ? Et à quelle dose ?

    C’est tout l’enjeu de notre accompagnement. Nous vous aidons à y voir clair et à valoriser et optimiser votre fertilisation, via un conseil indépendant.Cliquez pour en savoir plus.

    Pour bénéficier d’un conseil optimal,

    nous contacter : Thomas CANONIER – Conseiller Agro-environnement
    04 74 45 47 17 – thomas.canonier@remove-this.ain.chambragri.fr

    ]]>
    news-53425Wed, 14 Nov 2018 00:00:00 +0100Nos solutions à vos enjeux de territoirehttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/nos-solutions-a-vos-enjeux-de-territoire/A l’écoute de vos besoins, nous mettons à votre service des équipes d’experts pluridisciplinaires, pour vous proposer une solution globale et transversale et assurer la réussite de vos projets.Notre accompagnement TERRALTO propose une expertise dans différents domaines : qu’il s’agisse d’accompagner les projets de territoire, de développer l'économie, d’aménager l’espace, de valoriser les produits locaux, deproduire des énergies renouvelables, de contribuer à la gestion durable de l’eau, d’agir pour la biodiversité, l’environnement et les paysages.

    Consultez notre gamme de services.

    ]]>
    news-51827Mon, 15 Oct 2018 07:44:00 +0200Fermages 2018 : Diminution de 3,04 % par rapport à 2017https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/fermages-2018-diminution-de-304-par-rapport-a-2017/Un arrêté préfectoral du 13 août indique l'actualisation de l'indice des fermages.Consultez l'arrêté actualisant les maxima et minima relatifs au prix des fermages 2018.]]>news-49398Wed, 03 Oct 2018 11:09:00 +0200Stage de Chargé(e) de communication https://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/stage-de-chargee-de-communication/La chambre d’agriculture de l’Ain souhaite renforcer sa communication externe et web.Le ou la stagiaire sera chargé(e) :
    • D’assurer la réalisation de plans de communication ainsi que la mise en oeuvre des projets et outils de communication externe et interne. A ce titre, vous coordonnez et suivez les projets de communication en lien avec les prestataires.
    • De concevoir et de réaliser des supports de communication, ainsi que la rédaction de certains contenus pour le print et le web. Vous pouvez également être amené à rédiger des communiqués et dossiers de presse.
    • D’animer les réseaux sociaux en tant que community management.
    • De participer au bon déroulement des évènements et manifestations importantes (prise de photos, logistique, présentiel…).

    Voir le profil, le niveau d'études, les compétences du stagiaire et les aspects pratiques

    Le dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) est à adresser, à Chambre d’agriculture de l’Ain :
    Sophie Backeland, Chargée de communication
    4 av du champ de Foire
    01003 Bourg en Bresse cedex
     


    Contact :

    Sophie Backeland -  Tél. 04 74 45 47 21 – 06 65 75 03 92 - sophie.backeland@ain.chambagri.fr

    ]]>
    news-50705Fri, 28 Sep 2018 15:05:06 +0200Producteurs, rejoignez la marque Saveurs de l'Ainhttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/producteurs-rejoignez-la-marque-saveurs-de-lain/En matière de gastronomie, l’Ain dispose d’un patrimoine unique en France, tant par la qualité de ses produits de terroir et plats emblématiques que par le savoir-faire de ses chefs cuisiniers ou de ses artisans, ou encore la renommée de ses évènements.Forts de ce constat, le Conseil départemental de l’Ain a confié à Aintourisme le pilotage d’une démarche collective à long terme, visant à valoriser et développercette richesse au bénéfice direct des acteurs de la filière.

    Les Chambres d’Agriculture, des Métiers et du Commerce et de l’Industrie ont été étroitement associées à cette réflexion.

    En tant que producteur agricole, vous êtes donc directement concerné !

    Notre objectif ? Dès cette année, par un dispositif évènementiel grand public s’appuyant sur un concours photos inédit, ouvert à tous, et qui consiste à immortaliser des produits Saveurs de l’Ain, avec obligation de réaliser les photos en passant chez les producteurs qui adhérent au projet. Induisant assurément pour eux un gain de fréquentation, des contacts et des retombées économiques !

    Vous trouverez dans la plaquette de présentation toutes les informations concernant ce dispositif, ainsi que votre bulletin d’adhésion (entièrement gratuite) à nous retourner sans plus attendre.

    Pour répondre à toutes vos questions, n’hésitez pas à contacter Frank Meurou à la Chambre d’agriculture de l’Ain : frank.meurou@remove-this.ain.chambagri.fr - 04 74 45 56 52

    ]]>
    news-50111Tue, 25 Sep 2018 15:06:00 +0200Participez à la formation Cap'AgriShttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/participez-a-la-formation-capagris/Les Jeunes Agriculteurs ainsi que les OPA du Conseil Agricole Régional ouvrent une nouvelle formation inter OPA et intergénérationnelle Cap'AgriS !Cap'Agris est une formation :
    • innovante
    • inter-OPA et inter-générationnelle, afin de créer de vraies relations de travail facilitées en région
    • qui permet une ouverture d'esprit sur l'agriculture locale à l'agriculture mondiale, une compréhension des enjeux et des interactions autour et au sein du monde agricole, ainsi que le développement de ses capacités de communication et médiation.

    Le premier cycle "Comprendre"débutera en octobre 2018 et comprendra 5 modules de 2 jours jusqu'en mars 2019 sur la découverte et la compréhension des mécanismes de l'agriculture régionale à mondiale.

    Puis d'octobre 2019 à mars 2020, ce seront les 5 modules de 2 jours du cycle "Agir" où les stagiaires appréhenderont plus spécifiquement la communication et la posture dans les négociations.

    Enfin, un module de 2 jours "Approfondir" se déroulera chaque janvier; ce cycle portera sur un thème d'actualité et sera proposé aux stagiaires actuels ainsi qu'aux anciens d'Acteurs Demain pour favoriser la connaissance entre les acteurs des OPA régionales.

    Cap'AgriS est ouverte à tous les agricultrices et agriculteurs qui souhaitent mieux comprendre les enjeux de leur agriculture, quels que soient leur âge, leur filière ou leur provenance.

    Cette formation est susceptible d'être financée par Vivéa et de consommer une partie de votre crédit disponible (plafond annuel 2 000€ / an / contributeur).

    Vous avez jusqu'au 10 octobre pour vous inscrire. Alors, n'hésitez pas, téléchargez le bulletin d'inscription


    Contact :

    Lucile Dionizio, Déléguée régionale Jeunes Agriculteurs Auvergne-Rhône-Alpes

    animateurs-aura@remove-this.jeunesagriculteurs-aura.fr

    ]]>
    news-49963Thu, 20 Sep 2018 16:02:56 +0200Un plan régional filière vin en Auvergne-Rhône-Alpeshttps://aura.chambres-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-plan-regional-filiere-vin-en-auvergne-rhone-alpes/Le 31 août dernier, en ouverture des vendanges, a été signé le plan régional filière vins à Tain l’Hermitage dans la Drôme.news-49799Wed, 19 Sep 2018 15:32:03 +0200Bilan d'activités 2013 - 2018 de la Chambre d'agriculture de l'Ainhttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/bilan-dactivites-2013-2018-de-la-chambre-dagriculture-de-lain/A l’aube du renouvellement des élus de notre institution, nous avons voulu faire le bilan de ces 6 années d’activités.  

     

    Elles ont été intenses, riches de réalisations, d’échanges, d'engagements. avec une équipe d’élus et de collaborateurs motivés pour garantir une agriculture pérenne, un développement harmonieux des territoires et plus globalement contribuer à un "bien vivre" ensemble.

     

     

     

    Vous trouverez un aperçu des actions réalisées autour de nos trois priorités que sont :

    • L’avenir de l’élevage et des filières de production
    • L’appui aux entreprises agricoles
    • Un engagement au cœur des territoires

    Découvrez les principaux domaines d'action correspondant à leurs engagements en vidéo et dans un document papier.

    ]]>
    news-47874Tue, 07 Aug 2018 16:09:00 +0200La plateforme Agrilocal poursuit son développementhttps://extranet-ain.chambres-agriculture.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-plateforme-agrilocal-poursuit-son-developpement/Après une année 2017 réussie (440 000 € de chiffre d’affaires, 95 acheteurs et 121 fournisseurs inscrits sur le département), la plateforme Agrilocal01 poursuit son développement. Le début d’année 2018 s’annonce prometteur et de nombreuses actions ont d’ores et déjà été menées.Trois visites d’exploitation (GAEC des Plantaz à Flaxieu, SCEA du Cerisier à Marlieux, EARL la ferme Gilbert Josserand à Mantenay Montlin) ont été organisées fin février/début mars pour convier cuisiniers, gestionnaires et élus à échanger avec les producteurs.

     

     

    De plus, à l’occasion de la semaine « Connectez-vous local » (du 28 mai au 5 juin) ce sont 16 448 convives qui ont pu déguster un produit local par  jour ou un menu 100 % local.

    Enfin, la création d’un réseau des cuisiniers, permet désormais un échange régulier entre les chefs d’un même secteur, qui vont à la rencontre des fournisseurs.

    Au programme : dégustation des fromages de M. Eric ANANIKIAN (Belleydoux), du pain de la Boulangerie Cartonnet (Izernore) et des Yaourts du GAEC GROSFILLEX (GEX), visite des établissements GESLER (Haut-Valromey) et de l’exploitation de M. Raphanel (la Boisse). D’autres visites seront organisées dès la rentrée et durant tout l’automne, en complément de la semaine du goût (octobre). 


    Contact :

    Edouard Guyot - Chambre d'agriculture

    ]]>