Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Captages : Mise en lumière de certains leviers agronomiques

Captages : Mise en lumière de certains leviers agronomiques

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Dans le cadre des captages de Civrieux et de Massieux, la chambre d’agriculture en collaboration avec plusieurs partenaires, animent un programme d’actions agricoles, grâce à l’appui financier du Syndicat d’Eau Potable Bresse Dombes Saône et de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

De nombreuses journées techniques ont été organisées et ont permis de véritables échanges autour de pratiques favorisant la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires et/ ou l’optimisation de la fertilisation azotée.

Nous pouvons citer l’intérêt des couverts végétaux sur le pompage des nitrates post moisson et le possible retour d’azote à la culture suivante. Nous avons pu le constater* avec un suivi de l’effet du couvert sur la culture suivante en 2017 (suivi de la plateforme de CIPAN) et en 2019 avec un maïs implanté derrière un couvert, majoritairement composé de légumineuses. Nous pouvons également citer la plateforme "conduire son maïs avec moins de phyto" réalisée en juin 2018*. Dans le contexte agro-climatique de l’essai, avec une parcelle conduite en semis simplifié, sur un maïs de blé (suivi d’un couvert végétal), les résultats visuels (cf. photo ci-dessous) montrent que le traitement en post précoce (stade 3-4 feuilles) est efficace à 100 % tout comme les traitements réduits à 30 et 50 % de la modalité initiale post-précoce.

Ces journées techniques et retours de résultats doivent être considérés dans leur contexte agro-climatique du moment. Associées aux visites d’exploitation en agriculture biologique, aux journées de présentation des outils d’aide à la décision (OAD) en matière de fertilisation azotée ou de pratiques innovantes comme la conduite du colza associé aux plantes compagnes, elles permettent à chacun d’échanger, d’observer, de s’approprier des leviers agronomiques à combiner sur son exploitation pour aller vers moins de dépendance aux intrants.

Ce programme d’actions devrait se poursuivra jusqu’en 2021, grâce à l’appui financier du Syndicat d’Eau Potable Bresse Dombes Saône et de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

*Nous reviendrons sur les données de ces suivis dans la prochaine lettre de l’eau.


Laurence Garnier - Chambre d’agriculture – 04 74 45 56 67

 

 

Publications